Nadia C. au 104, musique Laurent G. (mokuhen)

Théâtre : NADIA C.
d’après le livre Nadia C., La petite communiste qui ne souriait jamais de Lola Lafon
Création sonore par Laurent Guérel , Mokuhen

Montréal, 1976. Nadia Comaneci, une gymnaste roumaine de 14 ans, fait exploser les codes et les représentations. Elle devient l’image de la perfection. Une icône, un objet médiatique qui fascine d’est en ouest… La romancière Lola Lafon en propose un récit, à la croisée de l’intime et de la grande Histoire, dans La Petite communiste qui ne souriait jamais.  À travers ce projet, Chloé Dabert suivra les pistes proposées par l’auteure. Une enquête à la recherche de Nadia C., personnage emblématique, mystérieux et fascinant.

Une enquête à la recherche de Nadia C., personnage emblématique, mystérieux et fascinant. Les comédiennes, ne cherchant pas à l’incarner mais plutôt à la questionner, à travers son parcours, son époque, son image, confronteront l’une ou l’autre des versions de l’histoire, la petite, mais aussi parfois la grande. Accompagnées d’un vidéaste, elles suivront les pistes proposées par l’auteure en interrogeant les différents outils de la représentation.

Distribution

adaptation et mise en scène : Chloé Dabert collaboration dramaturgique : Brigitte Ferrari
scénographie et vidéo : Pierre Nouvel
création lumière : Kelig Le Bars
création son : Laurent Guérel

avec : Suliane Brahim, Anna Cervinka, de la Comédie-Française, et Alexandrine Serre
d’après l’œuvre de Lola Lafon, La petite communiste qui ne souriait jamais
© Editions Actes Sud, 2014

production : Le CENTQUATRE-PARIS & La Comédie Française

Publicités